C’est avec une profonde tristesse que les membres du CC Villers St Paul (Oise) vous font part du décès tragique de leur ami Max AUDOUIN le 5 avril 2019 à l’âge de 73 ans.
C’est lors d’une banale sortie entre copains du Club, sur une petite route forestière en descente en Forêt de Carnelle que Max, au passage d’un caniveau, a été déséquilibré et a heurté violemment le poteau métallique d’une barrière forestière.
Fidèle au Club depuis 1982, passionné de vélo, Max était devenu un cyclotouriste accompli. Adepte des grandes randonnées, en solo ou avec ses copains du Club, son palmarès parle pour lui : 9 Paris-Brest Paris, 27 Diagonales, le Tour de France Randonneur, etc.…
Avec son épouse Vincelette, en solo ou en tandem, Max a participé à de nombreuses Semaines Fédérales, sillonné la France en voyage itinérant (lauréats BPF en 2018) etc.…
D’une grande probité, il se donnait à fond dans tout ce qu’il entreprenait. Courageux et volontaire, Max était un exemple de passion authentique, de dépassement de soi, de camaraderie réelle. Toujours souriant, bienveillant, sérieux et curieux de tout.
La retraite venue, il intégra le Comité Directeur. Maîtrisant l’informatique, il avait pris la gestion et l’animation du site Internet qu’il assurait avec rigueur et dévouement.

Amoureux du beau matériel, il était très fier de ses vélos et tandems « Singer » qu’il entretenait avec grand soin.
Max n’a pas été épargné par les ennuis de santé et autres pépins physiques. Il était en train de les surmonter. Son dernier brevet de 200km avec son Club lui avait redonné l’espoir d’être présent au prochain Paris Brest Paris. Hélas, il en sera autrement.
Ceux qui ont parcouru des centaines, voire des milliers de km en sa compagnie ont perdu plus qu’un copain, un compagnon, un ami, un frère de route qui laisse une trace indélébile.
Sa disparition brutale est une grande douleur pour sa famille et ses copains du Club.

Toutes nos pensées vont vers son épouse Vincelette, ses 4 enfants et ses 10 petits enfants.

 

                                                                                                          Roger Devulder

 

1966 … 53 ans de mariage !

C’est là que s’ouvre le deuxième volet de sa vie avec ce que nous avons fait de mieux tous les deux : nos enfants et par eux, nos trésors de petits enfants, en commun avec leurs belles familles qui élargissent la nôtre et avec tous nos amis …

Place ensuite à sa grande famille cyclotouriste… du club de Villers au monde entier par tous les réseaux que Max partageait. En témoignent tous les sites des clubs organisateurs des randonnées prestigieuses que citent, avec une certaine lumière dans les yeux, tous ceux qui les ont tentées pour le meilleur et pour le pire …

Même étincelle que celle dans les yeux de mes ami.e.s nageurs et nageuses, de mes ami.e.s artistes, sculpteurs… la lumière du dépassement de soi, de l’effort partagé avec d’autres passionné.e.s, lié.e.s par une admiration réciproque et une profonde complicité qui n’a pas besoin de parole pour s’exprimer …

Ne soyez pas tristes, c’est cette flamme que je voyais dans les yeux de Max chaque fois qu’il rentrait heureux d’une belle sortie partagée… où s’élaboraient les nouveaux objectifs qui le portaient…

Elle pétillait à nouveau dès qu’il retrouvait ses sensations après tous les épisodes de repos forcé par les pépins de santé qu’il a enchaînés.

Cette même flamme, je la vois dans les yeux de tous ceux qui reçoivent la vie comme un merveilleux cadeau à partager, cadeau qui s’épanouit bien au-delà de l’inéluctable et terrifiante mort physique que traverse Max aujourd’hui.

Sachez qu’il est exaucé : c’est sur son vélo qu’il voulait partir et pas autrement !

Maintenant, vous savez qu’il est à vos côtés pour que vous entreteniez vous aussi votre flamme !

Et pour moi, ne vous inquiétez pas. Je viens d’expérimenter combien je suis portée par votre indispensable soutien, vos témoignages d’amitié et de prières. Continuons ! Merci !

                                                                                                                  Vincelette AUDOUIN

 

Chère Vincelette

 

   En mai 1984, alors que je cherchais à me licencier dans un club de cyclisme, Max, alors président de l’amicale creilloise de natation dans lequel nageaient ses 4 enfants et mon fils, m’invite à le rejoindre au CCVSP.

   Tu verras me dit-il, tu ne seras pas déçu.

  35 ans se sont passés depuis mon adhésion, 35 années de bonheur, d’objectifs réussis, de complicité, de milliers de kilomètres parcourus, de régions visitées, d’amitié et tout ça , c’est à Max que je le dois au départ.

   Ce club, à l’époque déjà dynamique grâce à l’apport du grand complexe industriel présent à l’époque à Villers, l’est toujours à ce jour avec même une renommée nationale grâce aux très nombreux cyclotouristes, dirigeants et bénévoles qui l’ont fréquenté et animé et dont Max était un des fidèles piliers.

   Certes si le vélo comptait beaucoup pour Max, il était avant tout un homme amoureux de sa famille, de son épouse Vincelette, femme dynamique, courageuse , généreuse et dévouée, de ses enfants dont il était fier et de ses petits enfants dont il parlait avec admiration.

   Max, c’était un homme droit, disponible et attentif à tous. Sous une  apparence un peu austère due à son visage barrée de son éternelle fine moustache, il comprenait vite et ses jugements étaient toujours frappés du bon sens.  

   Max n’a pas été épargné par les ennuis de santé et autres pépins physiques, il en a eu plus que sa part  et toujours il s’en est sorti grâce à son courage et sa ténacité.

   Une volonté peu commune l’animait aussitôt qu’il parlait de vélo et surtout quand il montait sur son fameux « Singer »

   Les brevets, les flèches, les diagonales, les semaines cyclo, les concentrations, les randonnées, les cols montagnards, il a même goûté à l’étranger, Max aura tout connu, seul, en tandem avec Vincelette, en équipe avec ses fidèles compagnons et avec tous ses copains du CCVSP, Max aura tout fait , certes pour son amour du vélo mais contribuant ainsi et de beaucoup à la renommée de son club.

   Max, ta présence dans nos sorties nous manquera

   Max, ta présence dans notre mémoire perdurera.

                                      Adieu max  Adieu      Adieu mon ami

                                                                                                              Jeannot  le 08/04/2019

 

 

  • En souvenir de Max AUDOUIN - Guy GARCIN
  • Max AUDOUIN (Cent Cols 6184) est décédé le 5 avril 2019 à l’hôpital Beaujon à Paris après avoir perdu le contrôle de sa randonneuse Alex SINGER dans une méchante descente d’une route forestière (vers Beaumont-sur-Oise) lors d’une randonnée de 118 Km  avec 6 cyclistes de son club de Villers St Paul...   suite

 

 

 

Max AUDOUIN

(1945-2019)

 

Trouver un compagnon pour rouler de conserve, plusieurs jours et même plusieurs nuits, n’est pas une chose simple. Combien, partis ensemble, sont rentrés, brouillés à jamais ? Pour avoir partagé tant et tant de kilomètres avec lui, je sais combien Max était une personne rare.

Et voici qu’il faut écrire ces lignes terribles : Max AUDOUIN est décédé le 5 avril 2019 à l'hôpital Beaujon, à l'âge de 73 ans.

Lors d'une sortie de club ordinaire avec ses copains du club de Villers-Saint-Paul il a fait une chute sur une mauvaise route en descente rapide. Pour ceux qui connaissent, c'est à la Pierre Turquaise dans la forêt de Carnelle près de Beaumont-sur-Oise. La chute aurait été banale sans la présence d'un piquet en métal sur lequel il s'est écrasé. Le piquet a provoqué fracture du bassin, de la colonne et surtout hémorragie interne où il a perdu beaucoup de sang. Pris en charge par un urgentiste qui l'a emmené à l'hôpital de Beaumont, il a ensuite été transporté dans le coma à l'hôpital Beaujon, où il est décédé dans la nuit.

Nous nous étions rencontrés par hasard, jeunes retraités du début des années 2000, à la boutique Singer. Peu à peu nous avons partagé des Diagonales, une superbe Ronde Aliénor d’Aquitaine, des 40 heures Vélocio et, ce qui fut le plus beau souvenir, un Tour de France Randonneur en 2016. De sa vie d’avant la retraite, celle de jeune cyclo, il parlait volontiers, évoquant en passant qu’il avait fini une RCP dans les dix premiers, effectué toutes les plus belles randonnées alpines et pyrénéennes, trois fois le cycle complet des Diagonales, homologué six fois Paris-Brest-Paris, etc... La place manque pour tout citer et sa modestie ne souhaiterait pas un développement trop long. Ses copains du club de Villers-Saint-Paul qui en ont été très souvent les complices, le savent bien. Ils s’appellent Jean-François, Roger, Ghislaine, Alain ou Cori.

Alors de l’homme, il suffit juste de dire qu’il avait la classe. À vélo quand il tournait ses jambes à 90 tours/minutes, mais encore plus : dans la vie. Jamais il ne se fâchait, jamais il n’était aigri, toujours il ajoutait une remarque constructive. Même dans les difficultés, et dieu sait qu’à vélo on en rencontre, il savait positiver et redresser la barre du moral. Sans doute son enfance chez les scouts lui avait-elle donné cette éternelle jeunesse qui le rendait curieux de toutes les nouveautés. S’y est ajoutée sa carrière scientifique, dont le professeur de chimie qu’il avait été parlait peu, mais qui avait façonné son souci de la précision et son approche toujours rationnelle des innovations. Par exemple, je me souviens avec quel enthousiasme et quelle pédagogie, il pouvait convaincre les plus ringards du bon usage du GPS.

Amoureux du beau matériel, il savait ce qu’il devait à ses vélos Singer et, mieux que personne, en prenait un grand soin, à peine la sortie achevée, présent qu’il était déjà dans la suivante. Il était très fier des exploits de nageuse de sa chère Vincelette, mais aussi de ses enfants et de ses dix petits-enfants. Sa grande joie avait été la Semaine Fédérale 2017 avec son petit-fils Raphaël. Max était toujours tourné du même côté : vers l’avenir.

Quelques soucis de santé l’avaient contrarié, mais il était en train de les surmonter, et son dernier brevet de 200 avec son club lui avait redonné la joie de sentir que le prochain Paris-Brest ne partirait pas sans lui. Hélas il en sera autrement, mais nombreux sont ceux qui penseront à lui, au moment de s’élancer vers la Bretagne.

 

Alain COLLONGUES

 

Bonjour Cornelis,
  C'est avec une immense tristesse que nous apprenons la disparition de Max.
  Nous avons eu beaucoup de plaisir à accueillir Max sur nos organisations.
  Nous avons été touchés par sa sensibilité à l'issu de sa participation à notre première Ronde Aliénor d'Aquitaine, suivis de contacts conviviaux d'un passionné faisant preuve d'une extrême gentillesse.
  Le monde de la grande randonnée est en deuil.
  Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses nombreux amis.
  Simon LOHUES
  Randonneurs Autonomes Aquitains

 

 

Merci, Guy pour ton information sur cette malheureuse nouvelle.

Que rajouter .....un chagrin de plus de voir les amis, les collègues cyclos disparaissent ainsi 

Tu as bien fait de nous rappeler des bons souvenirs passés ensemble;;;;comme au Portugal

Jacques .....triste

Jaques TISSOT

 

 

Bonjour Guy

 

Merci pour cette bien triste info.

 

Caroline s’associe à moi pour vous présenter nos sincères condoléances.

Nos pensées vont tout d’abord à Vincelette. 

Amicalement.

 

JL Rougier

 

 

Bonjour,
Cette tragique disparition nous a profondément émus, Annick, Dominique et moi.
Nous nous souvenions de notre voyage au Portugal ou nous avions partagé de bons moments avec Max et Vincelette, mais aussi les concentrations de l'ADF. C'est à Caylus que nous nous sommes quittés, et nous ignorions que ce serait pour la dernière fois.
Mais nous savons qu" il y a un paradis pour les cyclos et c'est là que nous nous retrouverons.

Amitiés

Jacques Lacroix  

 

Bonjour Guy,

Nous sommes tristes d'apprendre ce décès prématuré.
A l'occasion présentes nos condoléances émues à Vincelette.

Ce séjour au Portugal est u n excellent souvenir pour nous, en compagnie d'un groupe sympa.
Amitiés.
S+JL

Jean-Louis GRANDVALET

 

 

Merci pour ce témoignage ;

J’ai eu l’info vendredi dernier et bien sûr on ne peut rester insensible à ces nouveaux tragiques.

Villers-St-Paul : cela fait partie de mes premières randonnées au début des années 70…

Toute ma sympathie et els condoléances à la famille de Max et à ses amis

 

Cordialement,

 

Martine Cano
Présidente

 

Bonjour à toutes et tous,

Je ne sais pas si vous avez eu connaissance de ce mail passé hier par le canal des Diagonalistes (mail initial de Jean-Marc LEFEVRE, Diagonaliste de l'Aisne, je crois ; je ne le connais pas personnellement ou du moins, je ne le pense pas).

Max est bien sûr toujours présent dans nos pensées et le restera longtemps surtout quand nous serons sur nos chers vélos.

Amitiés et / ou bises.

Jean-Claude et Nicole CHABIRAND

 

Bonjour à tous,

Ce matin la belle église Saint Médard de Creil était bien trop petite pour accueillir la foule immense venue rendre un dernier hommage à notre Ami Max.

Une longue et très belle cérémonie…

De vibrants hommages de sa famille, mais aussi de la part de ses Amis Cyclos, et surtout, le beau texte, plein de gentillesse et d’émotion d’Alain Collongues, son fidèle compagnon lors des grandes échappées. 

Ses Amis Cyclos étaient très nombreux ce matin, mais ce que je retiendrais, c’est la belle image du club de Villers St Paul (60 Oise), chaque membre avait revêtu son maillot de club, comme pour témoigner, encore un peu plus, leur attachement à Max et à leur club. 

L’immense tristesse était palpable sur le visage de chacun, la disparition de notre Ami est difficile…

Amicalement,

Jean-Marc Lefèvre (CC3331).

Message de Vincelette - 7 mai 2019 :
Un grand merci à vous qui nous entourez par votre présence, vos pensées, prières, et générosité ! 
Si vous saviez l’énergie et la chance que nous avons grâce à vous. Max jubile de tant d’amitié ! 
Si vous le voulez, vous trouverez ci joint mon faire-part et le livret de la cérémonie d’A-Dieu …il en a manqué plus qu’il n’y en avait ! 
Sachez que, grâce à un bon coup de main de Ghislaine et Roger, je suis à même de vous communiquer les sommes reçues pour la STAARP, en dehors de celles versées sur leur site directement: 
6011,30 euros en chèques ou espèces. C’est notre « Notre Dame » à nous ! 
J’ai eu contact avec le président de la STAARP et lui ai fait part de mon souhait que cet argent lui permette d’acquérir un tandem au nom de Max ! A suivre et encore merci ! 
Amitiés Vincelette

Message de Vincelette - 30 mai 2019 :

 

Bonjour Amis Cyclos,
C’est avec ce livret que je viens vous remercier de m’entourer si chaleureusement après que Max ait « rejoint le peloton du Bon Dieu »…
Comme je l’ai annoncé à notre dernière réunion mensuelle, grâce à votre générosité, c’est plus de 6800 euros qui ont été récoltés ! 
Jeudi de l’Ascension, le 30 mai, des randonneurs cyclos viennent à la maison: nous pique niquerons et irons à la Pierre Turquaise et je remettrai chèques et espèces à des tandemistes mandatés par la STAARP.
A très bientôt
Amitiés

 

STAARP 40 rue Gambetta 93100 Montreuil

Montreuil, le 3 juin 2019

Chères amies, chers amis,

La STAARP (Section Tandem des Auxiliaires des Aveugles de la Région Parisienne) est honorée de pouvoir vous remercier pour la générosité dont vous avez fait preuve à l’occasion du décès tragique de Monsieur Max Audouin.

Le sportif passionné, le parent aimant et attentionné, l'ami fidèle et par-dessus tout l'infatigable amoureux de la vie et des défis qu’il a toujours été, laisse à tous un souvenir ému. Et les circonstances dramatiques de sa mort nous le font regretter plus encore.

La famille et les amis proches ont souhaité faire un geste à l'attention de notre association qui s'emploie depuis 40 ans à faire découvrir et aimer le cyclotourisme aux personnes déficientes visuelles.

Nous leur sommes infiniment reconnaissants et tenons à remercier chacun de vous très sincèrement. Votre grande générosité nous a touchés au plus profond.

Nous réfléchissons déjà aux projets et aux challenges que nous pourrons mettre en œuvre grâce à vous. Nous envisageons l'achat d’un tandem qui permettrait de proposer nos activités à un public encore plus large.

Nous souhaitons aménager un espace vestiaire pour femmes

Par ailleurs, l'organisation d’un séjour ouvert au plus grand nombre de nos adhérents nous permettrait de porter haut et loin les valeurs de solidarité et d'entraide auxquelles, comme Max, nous sommes tant attachés.

C'est donc avec émotion que nous réitérons à chacun nos plus chaleureux remerciements et souhaitons que l'esprit bienveillant et combatif de Max Audoin nous accompagne tous sur les divers chemins de nos vies.

Christophe DEROUET Président de la STAARP 7    


FFCT
CoDep 60